Joseph Houziaux
(Celles-sur-Lesse, 13 mars 1901– 22 août 1969)


Études à l’Institut Saint-Berthuin de Malonne. Professeur de français à l’Athénée royal de Rochefort, puis inspecteur de l’Enseignement moyen. A consacré de nombreuses publications à l’enseignement de la langue française (Coll. J. Houziaux, Namur, Wesmael-Charlier). Défenseur du « wallon à l’école ». Son œuvre dialectale est considérable : fables, poèmes lyriques ou badins, contes, etc. Membre des Rèlîs namurwès. Organiste et compositeur de musique sacrée. Biographe du compositeur belge Gaston Knosp (1874-1942).
Quelques publications (en wallon, sur le wallon à l’école)
O Payis d’ Céles (1948) On d’méy-cint d’ fauves da La Fontin.ne (1949), On quautron di novèlès fauves (1954), Li Vicaîrîye d’on Gamin d’ Céles (1964), Lètes dès Vîyès Pîres (1962-1968). Collaboration à de nombreux périodiques et journaux : Guetteur wallon, Éducation, Droit et Liberté, Cahiers wallons, Chîjes èt Pasquéyes (Vers l’Avenir), L’Arsouye.
Dans son ouvrage Mon Père Joseph (1995), Léo Houziaux recense (outre 1624 p. d’ouvrages classiques, 524 p. d’articles généraux, 326 p. de musicologie, des dizaines de compositions musicales) 182 contes, lettres, poèmes et chansons en dialecte.

 

Mutien-Omer Houziaux
(Rochefort, 1935)


Études de philologie romane (Un. de Liège). Professeur agrégé à l’École normale de Verviers (1956-1961). Rejoint son Alma Mater en 1961. Recherches et réalisations dans divers domaines d’application de l’informatique (traduction, enseignement et anamnèse médicale assistés par ordinateur). Directeur de projets ULg-FRSM. Maître de conférences en Fac. des Sciences appliquées et en Fac. de Médecine (1966-1995). Professeur invité dans des universités étrangères (Canada, Argentine). Organiste titulaire à la cathédrale Saint-Paul de Liège (1976-1999).
Quelques publications.
Enquête dialectale à Celles-lez-Dinant (Comm. roy. de Toponymie et de Dialectologie), Vers l’enseignement assisté par ordinateur (PUF), Nouveau Précis de grammaire française et Nouveaux Exercices de langue française (Wesmael-Charlier), coll. à l’Histoire mondiale de l’Éducation (PUF), Éducation du patient et ordinateur (Mardaga), À la recherche « des » Requiem de Fauré (Soc. liég. de Musicologie, Paris, Klincksieck). Articles scientifiques. Signalons encore : Les oeuvres musicales en latin chanté, À l'écoute des sonorités gallicanes (Paris, L'Harmattan) et À contretemps. Essai (à paraître en 2010 aux Éditions Mols, Wavre).
Joseph HOUZIAUX
dès Rèlîs Namurwès

Li Vikérîye d’on Gamin d’ Céles
Dèssins da Gaston COMPÈRE
Préface da Félix ROUSSEAU


La Vie d’un Gamin de Celles
Avant-propos et traduction française
par
Mutien-Omer HOUZIAUX
 
Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique
CROMBEL - micRomania
2003
ISBN : 2-930364-05-X
D : 2003-4079-01
*

La première édition de cet ouvrage a été réalisée en 1964 par les soins de
l’Imprimerie L. BOURDEAUX-CAPELLE, 69, rue Sax à Dinant.

Lors de sa parution, elle a été honorée d’un subside du Fonds d’édition du Théâtre national wallon.
Le Fonds d’édition du Théâtre national wallon a été instauré en 1962 à l’initiative de Léopold LEJEUNE. Il est patronné et subventionné par le service de l’Éducation populaire du ministère de l’Éducation nationale et de la Culture. Son but est d’assurer la défense et l’illustration des lettres dialectales, dans tous les genres littéraires, et de promouvoir la philologie wallonne.

L’oeuvre de Joseph HOUZIAUX a été remarquée pendant l’année 1963-1964 et distinguée par un jury composé de Messieurs Charles BRUYÈRE, Joseph COPPENS, George GAILLARD, Ernest HAUCOTTE, Émile LEMPEREUR et Maurice PIRON.

La présente réédition, augmentée d’un avant-propos et d’une traduction française par Mutien-Omer HOUZIAUX, a été réalisée sous le patronage du Conseil des Langues régionales endogènes de la Communauté française de Belgique et de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique.

 

manuscrit joseph houziaux

Une page de la dactylographie originale (cf. VII.- Èmon l’ sœûr Josef)

On n’écrit vraiment qu’un livre,
celui qu’on a écrit dans sa jeunesse
et qu’on compose dans son âge mûr.
TAINE
 

joseph houziaux

 
Al sov’nance À la mémoire
di mès djins èt dès djins d’ mès djins, de mes parents et de toute ma parenté,
rachonès ô grand raploû d’ Môrtimont rassemblés au grand rendez-vous de Maurtimont
 
 
Li vikérîye d'on Gamin d' Céles
Avant-propos
Remerciements
Préface

Chap. I

Chap. II
Chap. III
Chap. IV
Chap. V
Chap. VI
Chap. VII
Chap. VIII
Chap. IX
Chap. X
Chap. XI
Chap. XII
Chap. XIII
Chap. XIV
Chap. XV
Chap. XVI
Chap. XVII
Chap. XVIII
Chap. XIX
Chap. XX
Chap. XXI
Chap. XXII
Chap. XXIII
Chap. XXIV
Chap. XXV
Chap. XXVI
Chap. XXVII
Chap. XXVIII
Chap. XXIX
Chap. XXX
Chap. XXXI
Chap. XXXII
Chap. XXXIII
Chap. XXXIV
Chap. XXXV
Chap. XXXVI
Chap. XXXVII
Chap. XXXVIII
Chap. XXXIX
Chap. XL
Chap. XLI
TABLE DES MATIÈRES
 

Avant-propos

 

Orthographe et phonétique
Notes sur la toponymie de Celles
Illustrations
Principales publications consultées

  Remerciements
  Préface de Félix Rousseau
I. En montant jusqu’à Céles

 

1. En montant jusqu’à Celles
II. On côp d’ouy autoû d’ Céles   2. Un coup d’œil autour de Celles
III. One bèle môjon su l’ grand-route   3. Une belle maison sur la grand-route
IV. On p’tit valèt èmon Djan-Piêre Marchô   4. Un petit garçon chez Jean-Pierre Maréchal
V. Créchince   5. Croissance
VI. On p’tit gamin tot avinè   6. Un petit gamin tout déluré
VII. Èmon l’ sœûr Josèf   7. Chez la sœur Joseph
VIII. Chorâl   8. Enfant de chœur
IX. On timpru musicyin   9. Un musicien précoce
X. È scole ô mésse   10. À l’école chez le maître
XI. Sint Ôlin, patron d’ Céles   11. Saint Hadelin, patron de Celles
XII. L’èglîje di Céles   12. L’église de Celles
XIII. One mèsse di méye-nét à Céles en 1873   13. Une messe de minuit à Celles en 1873
XIV. Pléjis d’iviêr   14. Plaisirs d’hiver
XV. Li môjon s’ rèwîye   15. La maison se réveille
XVI. Ô long dol samwin.ne   16. Au fil de la semaine
XVII. Lès tchèsseûs   17. Les chasseurs
XVIII. Li Sint-Élwè   18. La Saint-Éloi
XIX. Sint-Nicolés   19. Saint Nicolas
XX. Tchèrôde èt Grand feû   20. « Tchèrôde » et Grand Feu
XXI. Preumirès-amoûrs   21. Premières amours
XXII. O corti   22. Au jardin
XXIII. On bia grand prè   23. Un beau grand pré
XXIV. Djeûs et passemints d’ timps (1)   24. Jeux et passe-temps (1)
XXV. Djeûs et passemints d’ timps (2)   25. Jeux et passe-temps (2)
XXVI. Djan-Piêre Marchô   26. Jean-Pierre Maréchal
XXVII. Al dicôce   27. À la ducasse
XXVIII. On-z-a touwè l’ couchèt   28. On a tué le cochon
XXIX. En tot crèchant   29. Tout en grandissant
XXX. Li gamin fét sès pôques   30. Le gamin fait sa communion solennelle
XXXI. Li doû su l’ môjon Louviô   31. Le deuil sur la maison Louviau
XXXII. Coléjyin   32. Collégien
XXXIII. C’èst l’ guêre   33. C’est la guerre
XXXIV. Vikadje di guêre   34. Vie de guerre
XXXV. On-ôrganisse di quatôrze ans   35. Un organiste de quatorze ans
XXXVI. Scoladjes di guêre   36. Scolarité de guerre
XXXVII. On p’tit djon.ne ome qui sét ç’ qu’i vout   37. Un petit jeune homme qui sait ce qu’il veut
XXXVIII. Li guêre èst iute   38. La guerre est finie
XXXIX. Ètudes èt amourètes   39. Études et amourettes
XL. Mossieû l’ Profèsseûr   40. Monsieur le Professeur
XLI. Rafaèle   41. Raphaèle
Suite…